Editions: Editions Tintamarre / Cahiers du Tintamarre
 
nouveautÚs

historique
contact
commande
livres

> in english

Fables et Rêveries. Jules Choppin. Texte étabi par Roxanne E. Smith.

ISBN: 0-9754244-8-3. $15.50
ISBN-13: 978-0-9754244-8-3.

Pour commander ce texte,
contactez la librairie de Centenary College :

Par courriel : bookstor@centenary.edu
Par téléphone : 318-869-5278
Par fax : 318-869-5295

ou commandez-le à :

 

Fables et Rêveries. Jules Choppin. Texte étabi par Roxanne E. Smith.

Dans ce petit tome, R. E. Smith a soigneusement recueilli pour la première fois tous les poèmes en français et les fables en créole de Jules Choppin. Dans ses poésies en français, l’auteur chante le paysage louisianais où l’on découvre toute l’intimité d’une nature qui est à l’image même de Dieu sur la Terre. En cela, Choppin suit le sentier bien tracé d’autres poètes louisianais qui avaient déjà célébré cette campagne à demi flottante et toujours mystérieuse : Adrien Rouquette, George Dessommes et Charles Testut avaient tous recherché la paix dans la solitude des grands déserts aquatiques louisianais. Pour eux, la nature semble aspirer à la grandeur tandis que les poésies de Choppin exhalent la paix du confessionnel.
Sans doute, ses fables en créole louisianais offrent la partie la plus créative de son œuvre. Créole lui-même de souche européenne, Choppin a continué le travail d’Alcée Fortier et d’Alfred Mercier, les deux premiers créolistes louisianais. Pourtant, si la langue est créole, l’inspiration ne l’est en rien. En effet, le fabuliste écrivait non pas pour des créolophones, mais pour des privilégiés néo-orléanais. Pour ses sources, il ne puisait jamais dans le folklore africain, mais dans les fables de La Fontaine. Ce faisant, Choppin nous a laissé de délicieuses fables en créole louisianais, dont le but était de plaire et instruire. Rions donc avec notre La Fontaine des bayous et apprécions l’âme de ses fables créoles :

Si to riche, ya dit toi :
« To vanyant comme le roi. »
Si to pauve, mo piti,
Divant jige to fouti.