Editions: Editions Tintamarre / Cahiers du Tintamarre
 
nouveautÚs

historique
contact
commande
livres

> in english

Le Fou de Palerme. ISBN: 0-9754244-4-0.

$15.50 livre relié

Pour commander ce texte,
contactez la librairie de Centenary College :

Par courriel : bookstor@centenary.edu
Par téléphone : (318) 869-5278,
Par fax : (318) 869-5295

ou commandez-le à :

Le Fou de Palerme, Alfred Mercier. Texte établi par Carrie A. Lombardino.

Médecin et écrivain dont la carrière représente le point culminant de la littérature créole, Alfred Mercier naît le 3 juin 1816, à McDonoghville. Après avoir passé une partie de sa jeunesse en voyage en Europe où il fréquente des milieux romantiques et progressistes, Mercier et sa famille se rendent à la Nouvelle-Orléans. Là, Mercier gagne sa vie grâce à la médecine et s’implique dans la scène littéraire franco-louisianaise. En 1875, il fonde l’Athénée louisianais, association qui avait comme but de promouvoir la langue et la culture françaises. L’Athénée commence à publier les Comptes rendus en 1876.
La période après 1873 est particulièrement féconde pour Mercier homme de lettres. Il publie plusieurs œuvres : Le Fou de Palerme en 1873, La Fille du prêtre en 1877, son « Étude sur la langue créole en Louisiane » en 1880, son chef d’œuvre L’Habitation Saint-Ybars en 1881, Émile des Ormiers, paru comme feuilleton dans Le Franco-louisianais en 1886, Fortunia, un drame, en 1888, Johnelle en 1891 et Hénoch Jédésias ou L’Avare de New York en 1892. Tout cela sans mentionner ses poésies et ses nombreuses études scientifiques et sociales. Mercier consacre ses dernières années à la sauvegarde de la culture créole en Louisiane, s’opposant à la politique monoculturaliste anglophone qui menaçait la langue française depuis la guerre civile. Il est décédé le 12 mai 1894.
Ce livre contient Le Fou de Palerme et « L’Artiste amoureux ». Le Fou de Palerme apparut dans le Carillon de la Nouvelle-Orléans entre le 18 mai et le 29 juin 1873 avant de paraître sous forme de livre la même année. « L’Artiste amoureux » apparut dans le Courrier de la Louisiane le 21 et le 23 août 1844. Le texte porte la date du 8 mai de cette même année et indique que Mercier vivait à Paris au moment de sa création.