Editions: Editions Tintamarre / Cahiers du Tintamarre
 
nouveautÚs

historique
contact
commande
livres

> in english

Les Vagabondes. ISBN: 0-9754244-0-8.

$15.50 livre broché
$50.00 livre relié

Pour commander ce texte,
contactez la librairie de Centenary College :

Par courriel : bookstor@centenary.edu
Par téléphone : (318) 869-5278,
Par fax : (318) 869-5295

ou commandez-le à :

 

 

Les Vagabondes. Camille Thierry. Édition critique par Frans C. Amelinckx et May Rush Gwin Waggoner.


Au XIXe siècle la Nouvelle-Orléans connut une véritable floraison d’écrivains noirs francophones dont les œuvres, à quelques exceptions près, ont sombré dans l’oubli, en grande partie parce qu’elles avaient été publiées principalement dans des journaux et revues aussi éphémères les uns que les autres. Depuis une quinzaine d’années, Frans Amelinckx dépouille méticuleusement ces périodiques pour recueillir les nouvelles et poèmes des Créoles de couleur, et, avec une patience de Bénédictin, épluche les documents pour établir au moins les donnés de base de ces écrivains déjà dignes d’attention pour leur importance historique. Dignes aussi du fait qu’ils exploraient ce que les sculpteurs appellent « l’espace négatif » : cette zone ambiguë où demeurèrent une « troisième caste » louisianaise, entre Noirs et Blancs, entre personnes à part entière et esclaves, une caste constituée par des gens libres, parce qu’ils n’étaient pas esclaves, mais exclus, parce qu’ils n’étaient pas blancs. C’est pour restituer à l’histoire littéraire une de ses histoires les plus inattendues, peut-être, que Frans Amelinckx et May Waggoner signent aujourd’hui une édition des poèmes de Thierry publiés en 1874 dans le recueil Les Vagabondes. Soigneusement établi, le recueil de Thierry se dote d’une traduction sensible et élégante par Waggoner, également poète, et dissipe les mythes perpétués depuis la fin du XIXe siècle par ce qu’ils appellent, avec raison, des « sources secondaires et douteuses ». Cette édition des Vagabondes comble un vide dans notre connaissance de la littérature louisianaise et dans notre compréhension de la complexité des relations raciales dans la Louisiane du XIXe siècle.