<<  Retour au XVIIe siècle

Cliquez sur le mot-lien et vous verrez une explication.



La Belle Gueuse

Les Vers héroïques

Tristan L’Hermite (1601-1655)

Ô que d’appas en ce visage
Plein de jeunesse et de beauté,
Qui semble trahir son langage
Et démentir sa pauvreté !

Ce rare honneur des orphelines,
Couvert de ces mauvais habits,
Nous découvre des perles fines
Dans une boîte de rubis
.

Ses yeux sont des saphirs qui brillent,
Et ses cheveux qui s’éparpillent
Font montre d’une riche trésor.

À quoi bon sa triste requête,
Si pour faire pleuvoir de l’or,
Elle n’a qu’à baisser la tête !